Préambule

Préambule

Le monde et la France sont placés devant des défis colossaux. L’enjeu est de les relever, de tourner la page d’un ordre pris de convulsions, celui du capitalisme globalisé et financiarisé.

L’humanité est à un tournant de son histoire. Les crises, économique et écologique, alimentaire et sanitaire, sociale et sociétale, politique et démocratique, s’enchevêtrent et font planer de terribles menaces. Les inégalités se creusent, le changement climatique se traduit par des dégâts d’immense ampleur, les relations internationales se militarisent. La guerre en Ukraine fait resurgir le spectre de la guerre mondiale, un peu partout les forces de la réaction attisent les haines, le racisme et les paniques identitaires. En défense des droits sociaux, de l’égalité entre femmes et hommes, de la justice climatique, de la démocratie, d’importants mouvements populaires se manifestent pourtant, marquant que la résignation ne l’a pas emporté face à un ordre porteur de barbarie.

En France, un gouvernement minoritaire plonge le pays dans une crise systémique pour défendre les intérêts du capital. L’affrontement entre capital et travail ne cesse de s’aiguiser ; la droite et l’extrême droite rivalisent de discours racistes et liberticides pour diviser la société et empêcher qu’une majorité populaire ne se forme et puisse disputer le pouvoir. Mais les peurs engendrées par une mondialisation capitaliste chaotique et la défiance massive envers la représentation politique coexistent avec des forces disponibles à la contre-offensive, l’immense majorité du pays aspirant à un changement profond.

Jamais autant qu’aujourd’hui, le projet communiste n’aura été d’une telle actualité. Jamais, il n’y aura eu autant besoin de mise en commun pour faire reculer les tendances aux replis et à la concurrence de tou·tes contre tou·tes. Jamais, le besoin d’un mode de développement renonçant à l’immense gâchis de nos ressources n’aura été aussi impératif pour affronter les défis écologique et climatique. Jamais, la perspective de l’émancipation individuelle et collective, qui est le fondement même de l’idée communiste, d’une civilisation radicalement nouvelle basée sur le développement de toutes les capacités humaines n’aura autant correspondu aux attentes qui se font jour dans les sociétés. Jamais, nous n’aurons été à ce point fondés à nous revendiquer du communisme comme visée historique et chemin de lutte.

Nous voulons que notre parti soit un instrument toujours plus efficace au service de cette ambition universelle. Lors de leur 38e Congrès, les adhérent·es du PCF avaient décidé de travailler au renouveau du communisme français, de surmonter le risque de son effacement. II s’agit à présent de prolonger l’effort des quatre années écoulées qui, en dépit des difficultés nombreuses, comme celles provoquées par la pandémie du Covid-19, a engagé notre redéploiement et redonné de la visibilité au PCF et à ses idées, avec pour temps fort notre campagne de l’élection présidentielle. Il nous revient de prendre des décisions concrètes, dans l’objectif d’être un grand parti populaire, révolutionnaire et en capacité de mener des campagnes d’action et des batailles d’idées.

Nous portons l’ambition communiste de nouveaux Jours heureux, d’une France qui renoue avec le droit au bonheur. C’est dans cet objectif que sont ici proposés les grands axes qui font l’originalité du PCF et structurent son action pour répondre aux exigences du moment : révolution du travail, de la production et de la consommation ; promotion des biens communs par le service public ;  nouvelles relations internationales fondées sur le partage, la coopération et la paix ; nouveau pacte républicain, source de droits décisionnels nouveaux pour les citoyen·nes et le salariat, afin de prendre le pouvoir sur le capital. De même, pour conquérir une majorité politique au service d’un changement profond et durable, nous voulons initier une dynamique populaire à même d’unir le monde du travail et de la création, toutes celles et ceux qui ont un commun intérêt au dépassement d’un modèle capitaliste de plus en plus destructeur. C’est la proposition que nous portons pour la France, pour le peuple, pour la gauche, mais aussi en Europe et dans le monde.

Connecte toi pour ajouter une proposition 🙂

Les propositions

  • Les plus récents
👍

Suggestion P 5 ligne 27 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure favorable

Proposition d’Amendement : REMPLACER : “qui se font jour dans les sociétés” PAR : “comme aux pratiques qui se font jour dans la société, contestent l’ordre capitaliste existant et contribuent à élaborer des alternatives en acte”. Exposé des motifs Limiter le propos du texte à mentionner une simple “disponibilité” de la société aux idées communistes réduit celle-ci à la passivité. Il y a pourtant de nombreuses initiatives qui dans la société tentent de construire des alternatives pour produire de l’émancipation, en particulier dans les rapports de production. Les exemples sont nombreux, tant dans l’économie sociale et solidaire, l’agriculture, le logiciel libre, la création artistique, et d’une manière générale dans le rapport au travail. Le fait que ces initiatives ne recourent pas nécessairement (ou pas seulement) au mot “communisme” pour se qualifier ne retire rien à leur portée. Parce qu’’elles sont porteuses de convergences, ces pratiques doivent donc être reconnues et nourries. C’est pourquoi, loin de la conception ancienne d’un parti communiste porteur de la bonne nouvelle communiste” qui inspire la rédaction initiale, c’est bien celle d’un parti en capacité de fédérer tout ce qui subvertit et contribue au dépassement de l’ordre existant qu’’il faut promouvoir.

👍

Suggestion P 5 ligne 28 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure favorable

Proposition d’Amendement : REMPLACER : “comme visée historique et chemin de lutte” PAR “non seulement comme visée historique et chemin de lutte, mais aussi comme pratiques et comme « déjà-là »”. Expose des motifs Le communisme ne peut se résumer à une visée ou une perspective lointaine, ni seulement à un processus pour la suite. Il y a urgence à inscrire justement ce chemin de lutte dans un continuum, c’est-à-dire un récit, et de donner à voir quelles conquêtes porteuses “de communisme” ont d’ores-et-déjà été arrachées, où s’expriment dans des luttes et des pratiques actuelles et émergentes. Les exemples sont nombreux, tant dans l’économie sociale et solidaire, l’agriculture, le logiciel libre, la création artistique, et d’une manière générale dans le rapport au travail. C’est faute d’avoir su montrer ce que nous entendons par “communisme” à partir d’exemples concrets comme le régime général de la sécurité sociale ou encore le statut de la fonction publique que notre proposition politique est non identifiée ou mal identifiée.

👍

Suggestion P 5 ligne 31 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure défavorable

Proposition d’Amendement : Lignes 31 à 35, SUPPRIMER : “de surmonter le risque de son effacement. II s’agit à présent de prolonger l’effort des quatre années écoulées qui, en dépit des difficultés nombreuses, comme celles provoquées par la pandémie du Covid-19, a engagé notre redéploiement et redonné de la visibilité au PCF et à ses idées, avec pour temps fort notre campagne de l’élection présidentielle. Il…” et REMPLACER par : “d’endiguer son affaiblissement ininterrompu en lui redonnant de la visibilité, notamment en présentant des candidats à toutes les échéances électorales et en particulier à l’élection présidentielle. Si cette lutte contre ce qui fût qualifié « d’effacement du PCF » a donné des résultats pour assurer une visibilité nouvelle à notre secrétaire national dans l’espace médiatique, elle n’a pas permis d’interrompre le déclin continu que le PCF connaît depuis quatre décennies. Nous ne nous résignons pas à cette situation, c’est pourquoi il…”. Exposé des motifs Au 38e congrès, la lutte contre “l’effacement du PCF” a été présentée comme la cause essentielle de l’affaiblissement du parti, tant du point de vue de son réseau militant que de sa capacite à peser dans le débat d’idées. Cette partie du texte confond l’objectif (la remontée d’influence) et le remède (la visibilité plutôt que l’effacement), et fait artificiellement remonter nos difficultés à une quinzaine d’années alors qu’’elles sont multi décennales. Ce faisant, le texte empêche tout diagnostic des causes des difficultés que nous rencontrons et qui ont perdurées (voir qui se sont aggravées) malgré une forte visibilité médiatique de notre secrétaire national. En effet, la perte d’influence du PCF s’observe dans tous les cas de figure, en particulier que le Parti ait présenté ou non des candidatures à l’élection présidentielle depuis 1981, et même avec des secrétaires nationaux ayant bénéficié d’une très forte notoriété (comme celle de Georges Marchais dans les années 80) perpétuent cet affaiblissement.

👍

Suggestion P 5 ligne 41 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure favorable

Proposition d’Amendement : AVANT : “révolution du travail, de la production et de la consommation” AJOUTER “centralité des défis écologiques globaux dans notre projet”. Exposé des motifs Alors que la partie 2 du texte portant sur les défis collectifs que l’humanité doit relever s’ouvre sur le défi écologique et climatique à l’ère de l’anthropocène, il est étrange que nous renoncions à exprimer, au point du préambule qui expose les principaux chantiers qui caractérisent notre ambition politique, la centralité du combat écologique dans notre projet. La question écologique, indissociablement de la question sociale, est un puissant levier de politisation et de conscientisation. Alors qu’’en dépit de nos efforts, nous peinons à être identifies par la population comme porteurs et préoccupes de cette question, et au moment même où la survie du genre humain est en jeu, nous devons affirmer que cette question surplombe désormais toutes les autres.

👍

Michel Edwell

politiques migratoires

Les conséquences des crises sur les peuples (page 13) Remplacer : Le monde de sécurité globale et de solutions internationales que nous défendons, c’est-à-dire le respect des droits humains et du droit international, un accueil digne des personnes contraintes à l’exil et l’instauration de voies légales et sûres, s’impose pour éviter ces drames humains . Par : Le monde de sécurité globale et de solutions internationales que nous défendons, c’est-à-dire le respect des droits humains et des libertés fondamentales (articles 13 ,14 … de la Déclaration universelle des droits de l’homme proclamée et adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1948), le respect du droit international et l’instauration de voies légales et sûres, s’imposent pour éviter ces drames humains. Dans un climat de stigmatisation grandissante des personnes étrangères, pour un accueil digne des personnes contraintes à l’exil , nous réaffirmons notre positionnement pour la fermeture de tous les centres et locaux de rétention et plus largement la suppression de toutes les formes d’enfermement spécifiques aux personnes étrangères.

👍

Page 5 ligne 27 Remplacer: qui se font jour dans les soc...

REMPLACER : “qui se font jour dans les sociétés” PAR : “comme aux pratiques qui se font jour dans la société, contestent l’ordre capitaliste existant et contribuent à élaborer des alternatives en acte”.

👍

Lazare Frédéric Chanaleilles

Election

Remplacer "victoire" par ėlection par dėfaut"

👍

Pierre-Yves Thomas

CHINE

La Chine cherche....par l'ONU depuis 1971. Bien que dirigée par le Parti communiste Chinois, la Chine ne peut être considérée comme étant un état communiste au vu de son développement économique privilégiant l'entreprise, créant des oligarques puissants, sans qu'une grande partie de la population chinoise profite réellement de cet essor économique. La Chine ne peut donc pas être considérée comme un modèle d'état communiste.

👍

Vive les maxima sociaux

Ne sachant pas où placer cet amendement, je le livre sous forme de contribution. L'utilisera qui veut... Nous ne parlons jamais ou alors très rarement des maxima sociaux. Ces énormes salaires et autres rémunérations exorbitantes que s'octroient les grands patrons et qui ne reposent sur aucune logique sinon la leur. Soyons révolutionnaire ...et proposons des grilles de salaire basées, non plus sur les minima sociaux qui tirent tout le monde vers le bas, mais sur ces maxima sociaux et nous serons étonnés des résultats.

👍

Nicole Veylit-Dugast

respect des résolutions de l'AG de l'ONU

Les résolutions de l'AG de l'ONU ne sont pas contraignantes, souvent bloquées par des membres du Conseil de Sécurité qui disposent d'un droit de "veto". Le PCF doit militer pour qu"elles le deviennent. Ceci permettrait, en particulier, d'avancer vers une solution pour la création d'un État de Palestine, ou pour aller vers une solution diplomatique de la guerre en Ukraine.

👍

Jean-Pierre Floret

POUR UNE RECONNAISSANCE SOCIALE DU RETRAITE

Il n’existe aucun ministère des retraités. Cette vacuité signifie qu’il n’y a aucun interlocuteur pour discuter des différents problèmes les concernant, alors qu’un salarié dépend du ministère du travail. Les rares revalorisations de pensions dépendent du ministère des finances ! Un statut du retraité permettrait une véritable reconnaissance sociale. RETRAITE N'EST PAS SYNONYME DE VIEUX Il faut changer ce regard social, infantilisant et condescendant sur les plus âgés. Doté d'un statut, il aurait des droits, une histoire sociale et sa voix devrait être entendue en qualité d'ancien salarié, de citoyen.

👍

Jean-Pierre Floret

Retraités

La France face à une crise de régime (38 bis) Après « Une partie de la jeunesse est abandonnée, appauvrie, victime de la sélection sociale, privée d’emploi, précarisée » rajouter « Concernant les retraités, selon le Secours populaire, « la pauvreté s’installe chez les retraités et les jeunes ». 25 % des retraités ont renoncé à des soins. Leur pouvoir d’achat s’est effondré.

👍

Yvon Quintin

Amendement page 26 -ligne 16 "l'électricité et le gaz ne sont pas des marchandises comme les autres"

La politique de l’énergie doit être fondée sur la constitution d’un mix énergétique 100 % public, et pilotable. L’électricité et le gaz n’étant pas des marchandises comme les autres, doivent répondre aux besoins grandissants des usagers, des collectivités et des entreprises. Essentielles dans la perspective d’une réindustrialisation de notre pays elles doivent impérativement sortir du marché et de la concurrence. Ce puissant service public de l’énergie sera organisé autour d’EDF et Engie renationalisées et en situation de monopoles. Ces deux entreprises seront de nouveau intégrées de la production à la commercialisation en passant par le transport et la distribution. Renationalisées, elles seront gérées démocratiquement. Notre projet vise une forte croissance de la production électrique, en investissant dans les énergies renouvelables (solaire, éolien et surtout dans l’hydraulique, énergie renouvelable pilotable) et dans l’électricité nucléaire, avec la construction de six EPR supplémentaires au minimum. Total Energies leader dans le secteur pétrolier entend devenir le numéro 1 sur le marché de l’électricité et du gaz. Le risque est que cette entreprise prédatrice devienne un monopole privé de fait fixant les prix à sa convenance et pour ses seuls intérêts. La question de la nationalisation de Total Energies s’impose !

👍

Yvon Quintin

L'électricité et le gaz ne sont pas des marchandises comme les autres.

La politique de l’énergie doit être fondée sur la constitution d’un mix énergétique 100 % public, et 100 % décarboné et pilotable. Nous voulons un pôle public de l’énergie. Il regroupera l’en- semble des grandes entreprises publiques et privées, dont Total Energie, des centres de recherche dont le CEA, et un. L’électricité et le gaz n’étant pas des marchandises comme les autres, doivent répondre aux besoins grandissants des usagers, des collectivités et des entreprises. Essentielles dans la perspective d’une réindustrialisation de notre pays elles doivent impérativement sortir du marché et de la concurrence. Ce puissant service public de l’énergie sera organisé autour d’EDF et Engie renationalisées et en situation de monopoles. Ces deux entreprises seront de nouveau intégrées de la production à la commercialisation en passant par le transport et la distribution. qui seront Renationalisées, et elles seront gérées démocratiquement. Notre projet vise une forte croissance de la production électrique, en investissant dans les énergies renouvelables (solaire, éolien et surtout dans l’hydraulique, énergie renouvelable pilotable) et dans l’électricité nucléaire, avec la construction de six EPR supplémentaires au minimum. Total Energies leader dans le secteur pétrolier entend devenir le numéro 1 sur le marché de l’électricité et du gaz. Le risque est que cette entreprise prédatrice devienne un monopole privé de fait fixant les prix à sa convenance et pour ses seuls intérêts. La question de la nationalisation de Total Energies s’impose !

👍

Christian Carzo

l' Energie électrique n est pas une marchandise

la politique énergétique doit être fondée sur la constitution d un mix énergétique 100% public et 100% décarboné.il regroupera une entreprise publique nationalise EDF+ENGIE EX GDF = EGF .pour créer un monopole public et gérées démocratiquement avec un centre de recherche dont le CEA. Notre projet vise une forte croissance de la production électrique 70% de nucléaire et 30% des énergies renouvelables dont l'hydraulique ,avec la construction de six EPR supplémentaire au minimum . page 28 la liberté énergétique

👍

Identifier les coupables

Les milliardiares

👍

Jean Aubaterre

Sémantique capitaliste

Page 17, ligne 30 : Le concept économique désigné par « coût du travail » est un outil sémantique capitaliste destiné à induire l’idée que le travail « coûterait » alors même qu’il se trouve à la source même génératrice des profits capitalistes ; non seulement le travail ne coûte pas mais il produit la richesse fondamentale du système ! Je propose donc de substituer à l’expression « baisse du coût du travail » le texte « baisse des cotisations sociales patronales »

👍

Nadia Mersali

chapitre 4 d'un plafond de verre à l'autre

Le RN est parvenu à faire de la question sociale une question identitaire transformant la cohésion sociale en une lutte contre cette cohésion, hypothéquant par là même la paix sociale. En basant ses discours sur des thématiques socialisantes, le RN rend illisible et opaque la démarcation entre eux et nous draguant ainsi dans son giron les oubliés de la démocratie, du progrès, de l'égalité ceux qui constituent désormais son socle électoral.

👍

Denis Dumontier

Chapitre 3 La France face à une crise de régime Page 223 ligne 3 et à suivre

Suppression cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 3 La France face à une crise de régime Page 22 ligne 16/21

supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 3 La France face à une crise de régime Page 18 ligne 27/30

supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Page 14 ligne 51

supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Page 14 ligne 39/40

Supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation Page 14 ligne 23/26

Supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 page 14 ligne 13

Supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 page 14

Supprimé pour cause de double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation Page 13 ligne 9

Supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation Page 12 ligne 33

Supprimé cause double emploi

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation page 12 ligne 13

Remplacer le paragraphe par : Au fur et à mesure que la Russie retrouve son influence internationale et sa puissance industrielle, qu’elle consolide et modernise son économie, elle subit l’exacerbation des assauts et des insultes de l’ensemble de l’intelligentsia occidentale. Le mythe du célafoteduvilainrusse responsable de tous les maux de la terre sur le dos de son pauvre peuple martyrisé est devenu sport national des raouts européens. L’obstination de la Russie à vouloir pérenniser et garantir sa souveraineté aussi bien que ses spécificités sociétales à l’abri de toutes les turpitudes et agressions occidentales est tout simplement remarquable. La domination capitaliste des oligarques russes aux dents longues gangrène fortement le développement populaire de cette société. Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2 Devant un défi de civilisation page 11 ligne 43

Supprimer : L’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine est injustifiable et criminelle. Remplacer par : Une guerre civile a éclaté en Ukraine en 2014. Plus de 10.000 morts dans le Dombass. Civils, femmes et enfants tués par les bombardements de l’armée ukrainienne encadrée par les tristement célèbres escouades fascistes, AZOV, Pravi Sektor, etc. Après huit années de patience et de sacrifices, sur la demande des populations civiles, l’armée russe a fini par intervenir en février 2022, traversant sa frontière pour venir à la rescousse des populations assiégées et stopper les ardeurs de cette armée ukrainienne qui mitraille à gogo sa propre population. Cette guerre fut déclenchée dans le contexte... Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2023 Page 9 ligne 27/28

La guerre en Ukraine impacte aussi fortement les dernières semaines de campagne. Le fait d’avoir porté spontanément les valeurs atlantistes et le soutien inconditionnel à l’Ukraine par le port de la rosette bleue et jaune ont fait choir l’enthousiasme récent qui était né du dynamisme original de cette campagne chez bon nombre de communistes. L’Ukraine n’est ni l’allié de la France ni même une consœur européenne. Cette guerre n’est pas la nôtre. Et puis l’histoire des Communistes ne les a pas fondus en perdreaux de trois jours à propos des politiques mafieuses et agressives de l’Oncle Sam et de l’OTAN. US GO HOME a tout de même laissé quelques traces indélébiles chez les infrangibles militants d’une époque que les moins de vingt ans n’ont pas connu. La France n’a pas à choisir l’un des deux camps. Le PCF, en toute indépendance, n’est astreint d’aucune mandature pour cautionner ni valider l’aide militaire et logistique apportée cyniquement à l’un des deux belligérants. Jusqu’au dernier ukrainien… Toutes ventes, transactions, échanges d’informations avouées ou inavouables de quoi que ce soit de militaire. Cette guerre n’est pas la guerre de la France. L’argent pour les salaires, pas pour la guerre ! Là, il y aurait un bon sujet de référendum ! Et puis surtout, le parlement devrait être consulté. Sinon, à quoi sert-il ? Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2023 Page 7 ligne 9/10

Alors que le scepticisme et la défiance grandissent à l’égard des médias et de leurs experts de plateaux, nous appelons au respect des professionnels de la recherche scientifique et des vaccins éprouvés qui ont libéré l’humanité d’épidémies meurtrières. Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2023 Page 6 ligne 46

Nous présentons un projet alternatif « pour une réforme des retraites digne du 21e siècle ». Supprimer « et lançons la bataille pour un référendum. » Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2023 page 6 ligne 36

L’épidémie de Covid-19 a révélé une pénurie sanitaire inédite, des événements climatiques ont confirmé la réalité d’une évolution climatique, les effets de l’exploitation capitaliste se sont aggravés sous l’effet de la pression libérale sur l’économie et le social. Une guerre a été déclenchée en Europe sous la tutelle de l’OTAN avec son cortège de destructions massives et de massacres innombrables. L’utilisation d’armes nucléaires n’est pas à exclure. Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2019 page 6 ligne 31/32

Le congrès décide d’engager un candidat du PCF comme tête de liste aux élections européennes et de créer les conditions d’une candidature communiste à l’élection présidentielle de 2027. Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Chapitre 2018 - 2023 page 6 ligne 8/9

Cette présidentielle a témoigné de l’arrogance dynamique des forces bourgeoises sérieusement implantées dans la Nation. Droite et Extrême droite réunies au second tour. Bien qu’éclaté en diverses familles, l’ensemble des forces de la réaction bourgeoise maintient son hégémonie sur l’activité politique et parlementaire du pays. Les querelles d’état-major, montées en Une par la société médiatique des milliardaires, ne parviennent pas à masquer leur profonde cohésion contre-révolutionnaire à l’encontre des intérêts du populaire. La Capitalisme n’est pas en crise. Il ne s’est au contraire jamais aussi bien porté. Il suffit de parcourir les premières pages de toute la presse financière y people pour s’en convaincre. Nos milliardaires ont une santé de fer et un Capital à ne plus savoir qu’en foutre. Par contre le discours politique d’opposition dite radicale, se range depuis bien trop longtemps derrière l’uniformité et le conformisme d’un bavardage social-démocrate consensuel sans limites. L’atonie de la riposte syndicale et politique, liée pour une part importante au carriérisme opportuniste de nombreux élus, entraîne un renoncement à la chose publique et politique de la part de nombreux citoyens désabusés. Heureusement, un grand nombre de ceux-ci préfèrent se réfugier douloureusement dans le flot de l’abstention que de se jeter naïvement dans la gueule de l’extrême droite très proactive sur ce terrain abandonné. Le « Wait and see » aigri, le dégagisme fasciste alimentent régulièrement les rangs de jacqueries d’importance qui prennent jour au gré de l’insupportable. Mais Révoltes n’est pas Révolution. Il est temps que le Parti communiste reprenne toute sa place sur la route de l’émancipation du populaire. Sined Reitnomud

👍

Denis Dumontier

Préambule page 5 ligne 4 et 5

Le Capital ne connaît qu’une sorte de crise : les crises de surproduction. L’univers médiatique, les chapelles politiques, toute une cascade intellectuelle pèsent pour accréditer l’idée d’une longue procession de « Grandes Causes » distincte entre elles, issues d’une imagination débridée et d’une diversité pétulante. Ce stratagème intellectuel ne cherche qu’à discréditer et divertir de toute interrogation sur l’essentiel de la querelle fondamentale : l’extraction de la plus-value du travail fourni et des rapports d’oppression qui en découlent ; des eaux glacées du calcul égoïste. Sined Reitnomud