Yvon Quintin

Amendement page 26 -ligne 16 "l'électricité et le gaz ne sont pas des marchandises comme les autres"

La politique de l’énergie doit être fondée sur la constitution d’un mix énergétique 100 % public, et pilotable. L’électricité et le gaz n’étant pas des marchandises comme les autres, doivent répondre aux besoins grandissants des usagers, des collectivités et des entreprises. Essentielles dans la perspective d’une réindustrialisation de notre pays elles doivent impérativement sortir du marché et de la concurrence. Ce puissant service public de l’énergie sera organisé autour d’EDF et Engie renationalisées et en situation de monopoles. Ces deux entreprises seront de nouveau intégrées de la production à la commercialisation en passant par le transport et la distribution. Renationalisées, elles seront gérées démocratiquement. Notre projet vise une forte croissance de la production électrique, en investissant dans les énergies renouvelables (solaire, éolien et surtout dans l’hydraulique, énergie renouvelable pilotable) et dans l’électricité nucléaire, avec la construction de six EPR supplémentaires au minimum. Total Energies leader dans le secteur pétrolier entend devenir le numéro 1 sur le marché de l’électricité et du gaz. Le risque est que cette entreprise prédatrice devienne un monopole privé de fait fixant les prix à sa convenance et pour ses seuls intérêts. La question de la nationalisation de Total Energies s’impose !

Soutiens et commentaires