Synthèse thématique de la commission de transparence des débats

La commission de transparence des débats
  • Compte-rendu sur les débats du CN sur le projet de base commune.
  • Rapports de Marie-Jeanne Gobert et de Christian Picquet.

Le CN a adopté le projet de base commune par 84 voix pour, 55 contre et 5 abstentions.

Les débats contradictoires ont porté principalement sur le bilan des choix politiques du 38ème congrès, sur l’analyse de la société actuelle et sur la stratégie de rassemblement.

Les avis divergent sur le bilan, selon le critère retenu : la visibilité nouvelle du PCF, grâce à la médiatisation du secrétaire national et des thèmes qu'il a portés ou, bien, les résultats électoraux décevants dont l'analyse est insuffisante ou tronquée selon certaines interventions.

La deuxième arrête du débat a porté sur la perception de la société actuelle : le diagnostic sur l'imbrication des crises, liées fondamentalement au pouvoir et aux logiques du capital, est bien posé pour certains. Pour d'autres, il manque la prise en compte des évolutions sociales et sociétales qui concernent le travail, l'antiracisme, l'écologie et les questions internationales.

Enfin, il y a des points de vue différents sur le rassemblement, qui recouvrent une divergence d'analyse sur «comment faire face au danger de l'arrivée au pouvoir de l'extrême droite», avec d'un côté, une priorité accordée au rassemblement du salariat, sur des objectifs de transformation qui fassent la clarté sur le soutien de l'extrême droite au capital, d'un autre côté l'accent mis sur le rassemblement des forces politiques au sein de la NUPES pour faire face au risque de prise de pouvoir par l'extrême droite.

Certaines interventions ont estimé que la base commune était ouverte et allait évoluer au gré du travail d'amendements.
D'autres, jugeant le texte fermé, ont plutôt laissé entrevoir l'écriture de textes alternatifs.

La commission «transparence des débats » aura pour mission, en cas de dépôts de textes alternatifs avant la date limite du 8 janvier, de vérifier la conformité des signatures de ces textes avec nos statuts, en terme de nombre et de répartition géographique.
Les communistes auront ensuite à choisir parmi les textes celui qui deviendra leur base commune par un vote individuel à la fin du mois de janvier.
Le congrès est désormais entre leurs mains.


TÉLÉCHARGER LE RAPPORT DE MARIE-JEANNE GOBERT

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT DE CHRISTIAN PIQUET