Appel de la commission «transparence des débats»

La commission de transparence des débats

Le congrès est un temps de fort de notre réflexion collective, et dans le contexte actuel de crises multiples et de contradictions exacerbées, celui d'avril 2023 exige plus que jamais la participation active d'un très grand nombre de communistes.

Nous appelons à un débat large, ouvert, apaisé et sans tabou, qui se déroule dans la sérénité et le respect de chacun. Les contributions individuelles, collectives, mais aussi les comptes-rendus des assemblées de section et des conseils départementaux sont les bienvenus sur le site du congrès https://congres2023.pcf.fr/ pour construire ensemble les orientations qui vont guider nos actions à venir et faire gagner en efficacité notre organisation.

Le site, ouvert depuis quelques semaines, va évoluer au fil de la préparation du congrès, pour accueillir le texte de la base commune, après le vote du CN des 3 et 4 décembre, les textes alternatifs, s'il y en a, ainsi que le projet de statuts après le vote du CN du 5 février. Après l'adoption de la base commune, c'est une nouvelle phase de la préparation du congrès qui s'ouvrira, centrée sur les réactions au texte commun. Une page «A vous la parole» recevra vos interventions individuelles et collectives sur chacune des parties de la base commune, ainsi que sur le projet de statuts. Vous aurez enfin la possibilité de suivre en direct le congrès dès son ouverture le 7 avril.

La commission «transparence des débats», qui se réunit une fois par semaine, propose d'animer les débats et faciliter la visibilité des contributions sur une page dédiée du site, appelée «L'actualité des débats», où seront listés régulièrement les auteurs et les titres des contributions récentes, et relevés les points saillants du débat qui émerge des textes reçus.

Les commissions du texte et des statuts publieront régulièrement un état de leurs travaux dans une page spéciale du site intitulée «Les commissions », afin que les sujets débattus dans nos organisations et dans les commissions préparatoires au congrès soient en phase et s'alimentent réciproquement. Nos statuts indiquent en effet que « le Conseil national décide de l'ordre du jour avec des thèmes et des questionnements. Il lance un appel à contributions de tous les communistes durant un mois... Prenant en compte les contributions, [il] élabore un projet de base commune de discussion portant sur l'ordre du jour du congrès ».

Le projet de base commune qui sera voté par le Conseil National le 4 décembre prochain, répondra à quatre thématiques posées dans le rapport de Fabien Roussel, au CN du mois de septembre, à savoir :

  • la visée du communisme à mettre à l'ordre du jour des consciences,
  • le bilan de notre activité depuis 4 ans, et notamment celui de la campagne présidentielle, l'évaluation de nos pratiques militantes, en regard notamment de nos priorités- entreprises et jeunesse,
  • la construction du mouvement populaire majoritaire, qui ne se réduit pas au rapport avec la NUPES, mais vise à l'unité de celles et eux qui ont intérêt à la sortie du capitalisme.
  • le fonctionnement et le renforcement du parti.

Pour faire du «commun» et nous placer à hauteur des immenses défis du moment, l'implication des communistes dans la préparation du congrès est un enjeu essentiel.

A vos plumes et claviers, cher(e)s camarades, que vos contributions reflètent bien notre richesse militante, dans sa diversité géographique et sociale, dans sa capacité à débattre dans nos organisations et produire des textes collectifs, dans les retours indispensables sur l'activité syndicale et politique dans les entreprises, dans l'équilibre entre les femmes et les hommes auquel aspire notre féminisme en actes.