Suggestion Page 9 / ligne 26 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure défavorable

Proposition d’Amendement : APRÉS la phrase : “L'avoir affronté avec notre candidature renforce notre engagement pour le combattre”..., AJOUTER : “Pour autant, les règles électorales étant ce qu'elles sont, la candidature autonome du PCF a pu apparaître aux yeux de nombreux électeurs comme allant à contre-courant de l'aspiration - majoritaire à gauche - à une candidature unique face à la droite et l'extrême-droite, seul moyen de se voir qualifié pour le second tour de la présidentielle”. Exposé des motifs L'analyse de nos modestes résultats à l'élection présidentielle ne peut se contenter d'en référer à ≪ l'hyper-présidentialisation ≫ du système électoral pour les justifier. Elle doit prendre en compte le fait que jusqu'au dernier moment, de nombreux électeurs ont espéré que survienne une candidature de rassemblement face à Macron et Le Pen-Zemmour... La tentative de ≪primaire populaire ≫, même si elle n'a pas prospéré, en témoigne... S'il est donc dit (plus haut dans le texte) que ≪ notre campagne a rencontré un écho populaire et construit une popularité nouvelle de notre secrétaire national dans le pays ≫, mais que ≪cependant nous n'avons pas réussi à conforter jusqu'au bout cette dynamique ≫ (?!), alors il nous faut nous interroger sur les raisons de ce décrochage…