Suggestion P 8 ligne 1 Congrès section Roumois favorable Congrès fédé Eure défavorable

Proposition d’Amendement : Lignes 1 et 2, APRÈS : “nous doublons le nombre de nos élu·es dans les conseils régionaux ” AJOUTER : “en renouant avec une stratégie d’accords électoraux avec un PS dont l’ancrage local reste significatif. Le cas de la Normandie devra cependant retenir l’attention du congrès. En effet, notre candidature unitaire portée par Sébastien Jumel fait un score en % supérieur à celui de 2015 et il est le plus important de France pour une liste conduite par un communiste. POURSUIVRE par : « Nous gagnons une dizaine d’élu-es dans les conseils … » Exposé des motifs : En 2010 et 2015, peu d’accords ont été conclus avec le PS au 1er tour, ce dernier refusant même dans plusieurs régions des accords de second tour (comme le PG d’ailleurs). En 2021, le PCF fait le choix de prioriser dans de nombreuses régions ces accords, en particulier dans les régions comme celle d’Occitanie, ou le PS joue une union à gauche qui fait l’impasse sur la FI. Le congrès doit réaffirmer sa condamnation de l’attitude inqualifiable des dirigeants PS, à commencer par N. Mayer Rossignol qui ont conduit à ce que 9.6% des électeurs PCF-LFI et PRG ne soient pas représentés au Conseil Régional de Normandie. Le même Mayer Rossignol répétera lors des législatives de 2022 en présentant des candidatures PS en face de celles de la NUPES dont celle de notre camarade Hubert Wulfranc.